SALINS RESILIENTS DANS LE BAS DELTA: le PFNAC réhabilite les ouvrages hydrauliques.

Le Projet de Promotion d’une finance novatrice et d’adaptation dans les communes autour des réserves naturelles communautaires a entamé les travaux de réhabilitation des ouvrages de bount bar, albar et ndiakher dans le bas delta du fleuve Sénégal en vue d’assurer la durabilité et la disponibilité de la ressource saline pour les populations vivant autour de la réserve naturelle communautaire de Gandon.

 Cette initiative saluée par les autorités locales et les femmes bénéficiaires des villages de Ngaye Ngaye et environs est inscrite dans les feuilles de route du projet. Ces travaux contribuent à l’atteinte des objectifs visés par le PFNAC qui ambitionne de réaliser une augmentation des revenus de 5000 ménages vulnérables au travers d’investissements conséquents qui garantissent aux communautés une meilleure protection de leur ressource.

La production de sel dans la cuvette de Ngaye Ngaye mobilise plus de 3000 personnes  dont 98 % de femmes réunies dans des groupements d’intérêts économiques GIE. Une population qui bénéficie de l’appui du PFNAC qui a mis à leur disposition une unité de conditionnement de sel. « Nous avons entamé ces travaux importants de réhabilitation des ouvrages d’alimentation des cuvettes contigües de Geumbeul et Ngaye Ngaye  pour sécuriser la production de sel qui est vitale pour les populations de la zone », a annoncé le Lt Colonel Moussa FALL.

Selon le Coordonnateur du PFNAC, il s’est agi de reprendre le mur de soutènement du pont de Ndiakher qui connaît une dégradation avancée, de procéder au reprofilage et au curage de l’ouvrage. Aussi, de nouvelles vannes sont posées à Bount bar et au pont Albar.

Cette opération permet aux populations de continuer leur exploitation, d’améliorer leur condition d’existence et de réduire tous risques de pression exacerbée des ressources naturelles dans cette zone, a-t-il souligné.